Teleperformance mise sur la diversification des clients pour se remettre de la crise des télécoms

On croyait que la situation était sans issue pour les nombreuses entreprises travaillant dans le secteur de la relation client à cause de la crise qui frappe les opérateurs télécoms. Pourtant, bon nombre d’entre elles se sont tournées vers d’autres catégories de clients et ont ainsi lancé un nouveau modèle économique.

Teleperformance France n’a pas échappé à la dure réalité des télécoms. Le groupe a eu droit à des années difficiles incluant deux plans sociaux, mais elle a réussi à tirer son épingle du jeu grâce à de nouveaux contrats. Brigitte Daubry, la nouvelle présidente de la société depuis fin 2012, en est convaincue.

En quête de stabilité, Teleperformance France a décidé de faire quelques changements nécessaires dans sa direction. Dans cette optique, elle veut également déplacer son siège de Paris. Un déménagement que la présidente qualifie de « symbolique ».

Confiante, la présidente de Teleperformance France pense que le secteur européen des services de relation client est en train de se redresser. En ce qui concerne la France, elle s’attend à une « contraction des outsourceurs ». Le fait est que le marché ne compte que 300 000 positions, internes et externes, alors que le nombre d’entreprises est élevé.

En Allemagne, Teleperformance mise sur les acteurs de l’énergie et de l’automobile pour s’en sortir tandis qu’en France, elle a dû revoir ses métiers face à la crise des télécoms. Depuis deux ans, Teleperformance France a entamé une diversification de son portefeuille clients en se tournant vers les opérateurs de l’assurance, de la banque, du commerce en ligne et de la vente en détails. En bref, les entreprises de services externalisées telles que Teleperformance profitent de l’évolution du parcours clients et de l’importance du « scoring » pour valoriser leurs activités.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.